Humeurs LIFESTYLE

18 choses que j’ai apprises depuis que j’ai eu 18 ans

9 février 2016
New-york-breves-au-feminin

C’est suite à un petit tour sur Youtube et à la vue d’une vidéo « 20 choses que j’ai apprises depuis que j’ai eu 20 ans » , que j’ai souhaité reprendre ce concept sur le blog ! Pour vous aider à situer, je suis née en 1996 et ai donc eu 18 ans le 20 Août 2014 ! A cette époque je sortais tout juste d’une année de prépa à Angers où j’étais interne-externé, ce qui veut dire que je possédais mon propre appart à quelques minutes de la prépa mais que j’y mangeais midi et soir. Une première année à deux heures de route de chez moi qui m’a permise d’apprendre à vivre seule, à faire ses quelques courses pour le petit déj et commencer à gérer un budget. Je n’étais pas encore majeure mais cette expérience m’a cependant appris à me préparer à ma future vie d’étudiante « adulte ».

Je suis donc passée dans le monde des « grands  » à l’été 2014 et j’ai l’impression de ne jamais avoir autant appris que depuis que je suis majeure. Je suis rentrée à l’université, j’ai emménagé avec mon chéri, j’ai travaillé pour la première fois trois mois d’affilé l’été à 34h/Semaine, j’ai appris à réellement gérer un budget …. J’ai appris énormément de choses, sur moi-même et sur les autres. J’aurais 20 ans en Août 2016, une nouvelle étape et pleins de projets cools à venir ! Cet article est donc l’occasion pour moi de faire un petit bilan sur cette entrée dans le monde « adulte » …

Voici donc la liste des 18 choses que j’ai apprises depuis que j’ai eu 18 ans !

1- Ne pas procrastiner. Depuis que je suis arrivée à Nantes, à la fac, j’essaye de ne plus remettre les choses au lendemain! Ça m’aide beaucoup dans mon organisation et m’évite de stresser car je n’aurais pas fait telle ou telle chose à temps.

2- Oui la distance éloigne, malheureusement.

3- Il n’y a rien de plus épanouissant que d’avoir une passion. Je ne me suis jamais autant sentie bien dans ma tête que depuis que j’ai ouvert ce blog et que je suis certaine d’avoir trouvé ma voie professionnelle.

4- Vivre à deux a quelques inconvénients mais surtout beaucoup d’avantages.

5- Composer, prendre sur soi. On ne choisi malheureusement pas les gens avec qui on doit faire équipe, que ce soit à la fac ou dans le milieu professionnel. Il faut apprendre à composer et savoir prendre sur soi pour qu’un projet fonctionne même s’il y a des désaccords.

6- Ton réseau (« pro » et perso) fait la différence. 

7- Non les parents ne disent pas que des conneries. Et même si j’ai parfois essayé d’aller à l’encontre de ce qu’ils me disaient histoire de tester la chose, ils ne se sont jamais trompés sur l’issue.

8- Conduire. Oui c’est un peu con, mais c’est un fait !

9- Travailler pour gagner son argent de poche. J’avais déjà travaillé plusieurs fois en chocolaterie et pour des salons avant d’être majeure. A l’été 2014 j’ai été caissière pendant deux mois mais ça restait des petits contrats de 20h/semaine. L’année dernière j’ai pu, pour la première fois, prétendre à un contrat de 35h/semaine durant trois mois au service boulangerie d’une grande surface. Alors, certes, se lever à 4h, passer sa matinée à faire des aller-retour dans une chambre froide à -22°C , décharger des palettes entières de cartons, et emballer pains et viennoiseries peut parfois s’avérer un peu épuisant, mais j’ai été très fière d’avoir effectué cette saison et récolté un revenu très correct pour me permettre d’avoir des sous de côté tout au long de l’année.

10- Le prix n’est parfois pas synonyme de qualité en cosmétiques /soins. J’ai ouvert mon blog en Sept 2014 soit tout juste après avoir eu 18 ans. Les heures passées sur les blogs m’ont permises de me rendre compte que certaines marques de luxe ne valent pas vraiment le coup tandis que des petits marques à prix mini proposent des merveilles. J’ai également pu m’apercevoir qu’une routine plus « naturelle » était bénéfique pour ma peau et mes cheveux.

11- Privilégier la qualité que la quantité (pour les sacs et les chaussures). J’ai longtemps privilégié, plus jeune, la quantité à la qualité alors que c’est complètement l’inverse depuis que je suis étudiante, principalement concernant les sacs et les chaussures. Je préfère mettre le prix dans une belle paire de boots, dans laquelle je serais parfaitement à l’aise et que je conserverais plusieurs saisons que dans des chaussures en plastiques qui me fileront des ampoules. Et même si parfois je me fait plaisir sur des sacs et chaussures sympas à petit prix, j’ai tout de même tendance à freiner ce genre d’achats.

12- Anticiper et prévoir. Je deviens de plus en plus organisée. Je fais régulièrement des listes de choses à faire et je suis devenue une grosse angoissée du « retard ». Si j’ai un travail à rendre à la fin du mois, je vais inscrire la date butoir une semaine avant sur mon agenda histoire de ne jamais être à la bourre. J’essaye de toujours m’organiser pour que les choses soient faites car je déteste être borderline.

13- Arrêter de se comparer aux autres. Chacun à une vie différente, des envies différentes, des projets différents et une vision des choses propre à soi. Ce n’est pas encore quelque chose d’acquis chez moi mais j’essaye de plus en plus d’arrêter de me comparer aux autres dans le sens où il faut, à mon avis, se rendre compte de tout ce que l’on possède avant de regarder si la pelouse est plus verte chez le voisin.

14- La famille proche est un soutien sans failles. Que ce soit dans les bons moment, comme les mauvais, je me suis vraiment rendue compte à quel point ma famille proche était présente pour moi, me soutenait dans mes projets et serait toujours un pilier.

15- Après la pluie vient toujours le beau temps. On vit tous des périodes un peu moins faciles, parfois décevantes, qui nous font nous remettre profondément en question et qui ne sont jamais agréables à vivres. Mais je suis persuadée que dans ces cas là, quelque chose de bien plus positif nous attend derrière. Il peut être parfois un peu long à arriver mais je vous assure, il y a toujours une solution 🙂

16- Le positif attire le positif. Je me suis rendue compte que plus notre comportement avec les autres était positif, plus il nous arrivait de choses cool et plus les bonnes nouvelles affluaient.

17- Il y a des avantages à toute situation. J’essaye de m’efforcer à trouver du positif dans les journées pourries, les « échecs » de la vie, et les situations difficiles. Par exemple, je rêvais de rentrer à Sciences Po depuis le Lycée et, même après avoir passé le concours trois fois, je n’y suis toujours pas. Je vous avoue qu’au début, aller à la fac était pour moi une très grosse déception et pourtant que je me suis jamais aussi sentie bien dans ma tête depuis que j’y suis. J’ai pu ouvrir ce blog, vivre avec mon chéri, rencontrer des gens supers qui partagent la même passion que moi, rencontrer des professionnels du secteur dans lequel j’aimerais travailler plus tard, vivre à Nantes (je deviens chauvine attention), faire pleins de voyages, profiter de ma famille etc …. Un tas de choses qui ne seraient peut être pas arrivés si j’avais eu Sciences Po. Alors même si parfois ce n’est pas simple, il y a réellement des avantages à toutes situations.

18- Le meilleur est toujours à venir ! 

 

Belle fin de journée ! brevesaufeminin

 

Rendez-vous sur Hellocoton !1 J'aime cet article

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.